AUTONOMIE

le carburant

  • Réservoir suffisamment grand pour parcourir de longues distances sans voir de stations services

 

  • Toujours prévoir des jerrycans et les remplir pour éviter la panne sèche. 

 


l'eau

Sur la planète, l’eau douce est rare. Inégalement répartie, elle ne représente que 2,5% de l’eau terrestre. De nombreux pays, en Afrique, au Proche-Orient ou encore en Asie, souffrent de pénurie plus ou moins ponctuelle, tandis que la pollution microbiologique ou chimique de certains cours d’eau pose des problèmes sanitaires.

 

  • L’ébullition
    La chaleur est la méthode de purification d’eau la plus ancienne, la plus sûre et la plus efficace. L’eau doit être bouillie pendant au moins une minute (ajouter une minute de plus pour chaque 300 m d’altitude), filtrée préalablement si besoin.
    L’ébullition donne à l’eau un goût fade, aussi peut-on ajouter dans sa gourde, un quartier de fruit, une tranche de citron, un bonbon à la menthe, etc.
    Si le thé s’impose dans tous les pays où l’eau est rare, c’est qu’en la faisant bouillir, elle devient propre à la consommation.

    La filtration

    Les ensembles de filtration qui permettent de purifier l’eau comportent une pompe manuelle et un filtre spécial. La pompe refoule l’eau vers le filtre, qui bloque le passage des débris. La filtration d’un litre d’eau prend quelques minutes.
    Le filtre peut être en fibre de verre, à remplacer ponctuellement en fonction de la source, ou en céramique, au nettoyage à la brosse plus facile mais d’une faible solidité en trek.
    Les filtres dont le diamètre de pore est de 0,1 à 0,3 micromètre  débarrassent des protozoaires et des bactéries, mais pas des virus, d’où la nécessité de combiner à la désinfection chimique leur élimination.

    Eau minérale et eau de source
    Les eaux dites de source sont des eaux naturellement propres à la consommation humaine, issues de nappes d’eaux souterraines non polluées, profondes ou protégées. Elles peuvent subir une aération, une décantation ou une filtration, afin d’éliminer les éléments instables tels gaz, fer et manganèse.
    Tandis que les eaux minérales sont non traitées et issues de sources riches en minéraux et en oligo-éléments susceptibles de leur conférer des vertus thérapeutiques.

 

  • La désinfection "chimique

    — Les pastilles désinfectantes

    La purification à la chloramine (Hydroclonazone®), peu coûteuse, est moins efficace que les hypochlorites (Micropur® Forte) et surtout le DCCNa (Micropur®DCCNa, Aquatabs®).
    La désinfection chimique est optimisée avec une eau décantée et filtrée.
    Dans tous les cas, attendre au moins une heure avant consommation. L’eau ainsi purifiée ne se conserve que quelques heures, sauf si l’agent désinfectant contient de l’ion argent (cation Ag+), bactériostatique très efficace (contenu dans les produits de la gamme Micropur®). 

    — Le charbon actif

    Le charbon Bincholan purifie l'eau : il réduit le chlore, minéralise l'eau et équilibre son pH. 
    De part sa surface extrêment poreuse, il attire et retient les ions contaminants et relâche des minéraux comme le calcium, le fer et le magnésium dans l'eau : cela améliore le goût de l'eau du robinet et contribue à une meilleure santé.
    Utilisé quotidiennement, il a une durée de vie de 3 mois.
    Passé ce temps, on peut le réactiver en le laissant bouillir dans de l'eau et le laissant sécher à l'air libre, plein soleil.

    UTILISATION
    Le filtre actif se place dans un contenant de votre choix (gourde, bouteille, carafe...).
    Un temps d'action est nécessaire :
    - dès 1 heure : action correcte
    - au bout de 4 heures : action meilleure
    - après 8 heures : action parfaite !

    1 L = 1 charbon
    1 charbon est idéal pour filtrer 1 litre d'eau.
    Pour filtrer 2 litres d'eau, utiliser donc 2 charbons (ainsi de suite..) 


    — L’iode

    Une concentration adéquate d’iode dans une eau relativement trouble à 20 degrés ou plus, pendant 30 minutes, permet de détruire toutes les bactéries dangereuses et la plupart des virus. Si l’eau est froide ou trouble (5 à 15° C), il faut laisser agir plus longtemps ou la faire chauffer préalablement.
    Il est recommandé de ne pas utiliser l’iode pendant plus de trois semaines par saison, en raison de risques potentiels pour la santé (problèmes thyroïdiens ou sensibilité à l’iode). Il faut se servir avec précaution de l’iode en cristaux, facile à trouver dans les boutiques d’articles de plein air.
    Un comprimé d’iode ou six gouttes de teinture d’iode à 2 %, vendue en pharmacie, purifient un litre d’eau claire. Laisser reposer pendant au moins 30 minutes avant de boire.

 

 

  • Economie d'eau:

- Installer une pompe à débit correct, une pompe 8 ou 10 litres minutes suffit largement!

- Opter pour des produits naturels pour la vaisselle, la toilette et la lessive! En plus de pouvoir être utilisé dans la nature sans polluer, en général ils ne moussent pas beaucoup, ce qui permet d'économiser de l'eau pour le rinçage!

- Ne pas laisser filer l'eau en attendant qu'elle soit chaude pour la douche, en profiter pour remplir une casserole, une gamelle pour le chien ou le bidon pour la lessive, on récupère minimum 3 à 4 litres à chaque fois!

- Pour la lessive, utiliser un bidon type "voile": 

 

 

mettre des vêtements à la moitié, autant d'eau et une dose de lessive à la main écologique / savon de marseille.

Bien caler le bidon dans un placard et rouler!

Le linge va tourner dans le bidon On peut ajouter quelques balles de ping-pong pour augmenter l'efficacité!


l'électricité

  • panneaux solaires

 

---> comment choisir ses panneaux solaires?

 

                      -photovoltaique ou termique:

les premiers collectent l'energie pour la transformer en electricité (ex: lumiere) , les seconds utilisent la chaleur des rayons du soleil (ex: ballon d'eau chaude)

 

                      -amorphe, monocristallin ou polycristallin?

la catégorie de cellules photovoltaiques la plus adaptée aux camping car elle la monocristallin (teintée bleue noire), réagissant a un faible eclairage et ayant un bon rendement! le polycristallin est bleue azur et se fabrique plus rapidement, gardant un rendement correct!

 

                      -puissance:

de 4 à 110W, on peut mettre en parrallele plusieurs panneaux

 

                      -installation pratique:

l air doit circuler sous le panneau pour éviter humidité et echauffement

le panneau doit etre inclinable pour etre toujours orienté vers le soleil (rendement max) et laisser l eau s'ecouler

on limitera au mieu la perte de voltage panneau/batterie par la longueur des cables et les eventuelles poussieres...

 

                      -installation electrique:

*necessité d'installer un régulateur de charge a partir d'une certaine puissance pour protéger la batterie de toute surchauffe

*opter pour une batterie à décharge lente pour les panneaux

*on calculera la capacité souhaitée de la batterie en divisant l'energie necessaire en watt heure/jour par la puissance de la batterie (12V) multiplié par le nombre de jour d'autonomie désirée divisé par le taux moyen de décharge maximum d'une batterie solaire (environs 60% contre 30% pour une batterie de demarrage classique qui aura une durée de vie tres limitée en cycle de charge)

ex:  170wh/j :12v  x 3jours : 60% = 70.83 Ah --> batterie 80Ah

 

                       -autonomie de base:

un panneau de 75watt pour une batterie de 100Ah max

 

 

 

  • groupe electrogene:

 

---> comment choisir son groupe electrogene?

 

 

                      -essence ou diesel:

les groupes essence fonctionnent au SP95 ou 98 et sont destinés a un usage domestique, les groupes diesel sont bruyants si non-insonorisé et sont plus utilisés aux entrepôts et chantier

 

                       -quelle puissance:

nous devrons faire l inventaire du materiel "indispensable" a partir de la puissance déclarée au demarrage et en faisant attention aux cables afin que l'energie soit bien transmise aux appareils souhaités (mono)

 

                        -ouvert ou insonorisé:

pour le confort de chacun, on choisira insonorisé

 

                        -demarrage manuel ou electrique:

le manuel aura le meme mecanisme de demarage qu une tondeuse et l electrique le meme qu un vehicule

 

                        -portable ou sur roulettes:

 

                        -taille du reservoir:

plus la capacité sera importante et plus l autonomie le sera aussi, mais il y aura toujours un temps de pause a respecter pour le refroidissement du moteur!

 

 


le gaz

  •  en scandinavie: 

au printemps, compter une bouteille de gaz pour une dizaine de jours, en été vous pouvez espérer faire un mois selon l'installation de votre camion/camping car

 

pour l'autonomie vous avez le choix:

 

1:

Prendre suffisamment de gaz avec soi (2, 3 bouteilles, ou plus).

Ça implique d'avoir de la place dans la soute.

 

2:

Ne prendre qu'une bouteille de propane et acheter une bouteille locale dans chacun des pays traversés et la rendre à la sortie.

Avantage:

  • pas de problème d'approvisionnement.

Inconvénient:

  1. il faut avoir un jeu d'adaptateurs, chaque pays ayant un système différent.

  2. quand on rend la bouteille elle n'est pas nécessairement vide.

  3. prix élevé des bouteilles en Norvège.

 

3:

Faire recharger ses bouteilles de propane.

attention: il faut que la bouteille soit completement vide! 

 

(Le GPL norvégien est constitué de 100% de propane en raison des rigueurs du climat.)

        A noter: en Norvège le propane en bouteille s'appelle "gasole" (!) et le GPL pour véhicules et réservoirs s'appelle "gas auto" ou "auto gas" ou "LPG", mais il s'agit du même gaz

 

4:

Equiper son camion en GPL ménager (ou LPG dans les pays étrangers).

 

Avantages:

  • on remplit son réservoir comme on veut et quand on veut.

  • Prix peu élevé du GPL.

 

Inconvénients:

  • coût élevé de l'installation, mais on peut démonter le réservoir lors de la revente et l'installer sur son nouveau camping-car.

  • pas de GPL en Finlande et peu en Suède.

 

source: nous et fiches de mireille&jacques

Une fois sur place....

 

 

Pour notre voyage , nous avions emporté une bouteille 13kg, celle ci (au mois de mars avec truma, plaque gaz, frigo) a tenu une dizaine de jours!

 

Nous ne sommes pas parvenu à recharger notre bouteille de gaz française en Suède, il nous a fallut acheter une bouteille suédoise et son adaptateur (le tout coutant plus de 130 euros)!

 

Une fois en Norvège, nous avons pu échanger notre bouteille suédoise (ils ont les deux modèles) sans difficultés! Pour recharger notre bouteille de gaz française, il nous fallait normalement un adaptateur, mais les gérants des stations gpl en possède généralement! Les stations les plus repérables sont celles à l'enseigne jaune et verte LPG mais il y a parfois des panneaux "stations lpg" sur la route!

 

En Finlande, nous savions qu'il n'y avait pas de GPL, la plupart des stations services classiques ne voulaient pas de notre bouteille suédoise, nous avons peut être eu de la chance mais nous sommes parvenus a l'échanger contre une bouteille finlandaise (elles se ressemblent beaucoup) qui s'adapte à notre installation française!

 

En Russie, bon nombre de stations fournissant gaz et carburant, cherchez les stations avec camion citerne, ils ont généralement des adaptateurs, la recharge d'une bouteille de 13 kg coûte environs 6 euros!