Sarajevo

carte routard trajet bigousteppes bosnie
source carte routard >> cliquez pour agrandir <<

Du 14 au 16 avril 2019:

 

Dimanche, nous sommes arrivés à Sarajevo: capitale de la Bosnie Herzégovine. Nous avons fait quelques provisions dans la périphérie et nous avons trouvé un coin tranquille pour se poser chez un habitant. Bien à l'écart de l'agitation mais avec une belle vue sur la ville.... Nous y sommes restés deux nuits, le temps de visiter Sarajevo...

 

bigousteppes sarajevo bosnie herzégovine vue montagne ville capitale

 

Chaque jour, il fallait compter 20 minutes de marche (en descente) pour rejoindre le centre ville... La pente est tellement raide que les voitures souffrent et laissent derrière elles une traînée de fumée infecte et irrespirable...

 

BIGOUSTEPPES BOSNIE HERZEGOVINE SARAJEVO RUE

 

Nous atteignions les rives de la Miljacka et nous découvrions le Pont Latin. Pendant 60 ans (lorsque la Bosnie Herzégovine était sous contrôle yougoslave), on l'appelait le Pont de Princip, en l'honneur de Gavrilo Princip: celui qui tua l'archiduc François Ferdinand et son épouse le 28 juin 1914 et déclencha la Première Guerre Mondiale.

 

BIGOUSTEPPES BOSNIE HERZEGOVINE SARAJEVO PONT
Le Pont Latin

 

Nous avons croisé les tramways de Sarajevo...

 

 

Nous avons voulut rentrer dans la Bibliothèque Nationale sans succès...

 


 

Nous avons aimé nous perdre dans le dédale des ruelles du quartier Turc... C'est le plus vieux quartier de Sarajevo, celui des artisans d'orfèvres et chaudronniers, celui des mosquées et des vendeurs de cafés... 

 

BOSNIE BIGOUSTEPPES SARAJEVO
BIGOUSTEPPES SARAJEVO BOSNIE

bigousteppes bosnie sarajevo

 

Enzo est aller courir derrière les pigeons...

 

BIGOUSTEPPES BOSNIE HERZEGOVINE SARAJEVO PLACE PIGEONS
La Place Sebij (Place aux pigeons)

 

Puis nous sommes arrivés face à cette inscription au sol, prônant la rencontre des cultures...

 

 

Mais en fait nous passons de l'Orient à l'Occident, c'est le point de départ de l'autre Sarajevo...

 

 

Nous avons retrouvé des trdlnik comme à Prague, nous avons été discuté avec les mamies au marché (ici on parle le serbo croates mais les anciens parlent un peu le russe), on nous a fait goûter du fromage, on a vu des gens marqués par la vie mais dont le sourire est contagieux... On a vu des jeunes aux côtés des anciens bien plus que par chez nous et on a observé les joueurs d'échecs sur la petite place....

 

 

Chaque soir, nous sommes remontés en taxi (pour 4 euros ) chez notre hôte, un monsieur qui bricole, qui parle un peu russe, un peu anglais, un monsieur généreux qui se considère bosnien et non bosniaque, serbe ou croate... un monsieur pour qui la porte sera ouverte en France... On a vu la ville s'illuminer, on a entendu les supporters au loin, on s'est régalé de cevapcici et de pain pita et nous avons quitté la capitale avec un vrai coup de coeur....

 

 

Ces gens à qui le monde a dit: "Arrêtez vos bêtises, faites la paix, faites comme nous et on vous reconstruit vos ponts et vos monuments" n'ont pas réglé leurs différents... En venant à Sarajevo, on voit qu'ils sont toujours en train de reconstruire, d'effacer les traces du conflit mais ils sont à deux vitesses et il y a des questions à se poser...

 

bigousteppes bosnie herzégovine sarajevo route voitures tramway

 

Nous repartons vers le sud, on vous raconte ça très vite!!

 

Commentaires: 0